jeanparapluie

jeanparapluie

Bilan et règlement de comptes, ne pas confondre !

francois_hollande_et_benoit_hamon_sipa.jpg

 

S'il vous plaît, arrêtez de ressasser vos aigreurs, tournez-vous vers l'avenir ! OK, il faut un « droit d'inventaire », que peut-être Hollande n'a pas assez fait valoir contre le lourd héritage des années Sarkozy-Fillon, mais évaluer le passé pour voir ce qu'on peut en faire à l'avenir est une chose, en faire un procès en est une autre. On n'en est pas à chercher des coupables et encore moins à les punir, on en est à tirer la France vers le haut.

Commençons par ce qui semble fâcher le plus : le 49-3 et la déchéance de nationalité. Lors du vote de la loi-travail, plus de cinq mille amendements avaient été déposés, dont la plupart simplement photocopiés. Il y avait donc bien de la part de certains parlementaires une volonté d'obstruction et de refuser le débat, et le gouvernement en a tiré les conséquences. Faut-il pour autant supprimer le 49-3 ? Evidemment non, car une telle situation peut toujours se reproduire, qui aboutit au blocage d'un texte par une minorité.

La déchéance de nationalité. Contrairement à ce qui a été présenté, ce n'était pas, à mon sens, une mesure purement symbolique, même si elle avait bien aussi cette dimension. Rappelons-nous que la loi oblige le gouvernement à prêter main forte et assistance à tout citoyen français en danger à l'étranger. Imaginons un terroriste français arrêté dans un pays où la torture, ou au moins les jugements expéditifs, ou la peine de mort, sont courants, le gouvernement devrait le défendre. La déchéance aurait permis de priver un terroriste condamné de la protection liée à la nationalité française.

D'autres sujets sont, je trouve, plus importants, et on en parle moins !

Les créations de postes dans l'Education nationale. La question est maintenant de savoir comment on va améliorer le « rendement pédagogique » de l'école. Comment de nouvelles pédagogies pourront être développées et favorisées ? Voila les vraies questions.

L'alignement du traitement des instituteurs sur celui des professeurs. Peut-être faudrait-il aussi envisager de revaloriser le travail d'autres catégories de salariés mal reconnus ?

L'augmentation du nombre de policiers et de magistrats. Là aussi, il reste le problème principal, qui est la lenteur des procédures judiciaires et, ce qui en est partiellement la conséquence, la surpopulation carcérale liée principalement au trop grand nombre de détentions préventives (28%, plus du quart !). Comment éviter toutes ces détentions préventives ?

Les emplois d'avenir, la garantie jeunes, le soutien à l'apprentissage, mesures insuffisantes, bien sûr, mais dont la portée est surtout limitée par une certaine frilosité des entreprises à l'égard des jeunes issus des milieux populaires.

Le compte personnel de formation, le compte pénibilité, instaurés en grande partie par la fameuse « loi-travail » tant honnie, inverse de manière fondamentale le droit en l'attachant à la personne et non à l'emploi. C'est une révolution profondément humaniste, dont la portée est sous-estimée. Le projet de revenu universel de Benoît Hamon va d'ailleurs dans le même sens, en attachant à la personne un droit permanent à l'existence.

La complémentaire santé pour tous, la généralisation du tiers payant, difficiles à mettre en place, mais qui représentent quand même un progrès important pour les plus pauvres.

La retraite à 60 ans pour les carrières longues, là encore, mesure juste s'il en est : autant il est normal d'exiger une plus longue durée de cotisation pour une population dont l'espérance de vie s'allonge globalement, autant il est juste que ceux dont le travail a été plus éprouvant puissent bénéficier d'une retraite dès 60 ans.

Le mariage pour tous, loi égalitaire qui reconnaît à chacun une égalité de droits quelle que soit son orientation sexuelle.

La sanctuarisation du budget de la culture, après des décennies de baisse, la culture étant considérée comme une « variable d'ajustement » par les technocrates pour tenter d'équilibrer le budget de l'Etat.

Le renforcement de l'égalité professionnelle hommes-femmes, l'extension de la parité dans les conseils départementaux, le remboursement complet de l'IVG et de la contraception, une meilleure protection des femmes contre le harcèlement sexuel, une politique cohérente de promotion des droits des femmes.

La mise en œuvre concrète de la transition énergétique, là aussi, encore insuffisante, mais bien initiée notamment par un infléchissement de la stratégie d'EDF.

Le non-cumul des mandats et autres mesures pour la transparence de la vie politique, toujours réclamées par touts mais réalisées par personne, enfin mises en place par François Hollande et son gouvernement.

D'autres résultats seraient à évoquer, mais je ne cite ici que ceux qui me viennent en mémoire. Dans tous les domaines, on peut trouver, et je trouve, que François Hollande n'est pas allé assez loin, qu'il aurait dû faire plus et plus tôt. Mais la critique est facile et l'art difficile. L'inertie des bureaucraties et des hauts fonctionnaires, le manque de dynamisme des grandes entreprises, toujours promptes à dénoncer l'ingérence de l'Etat et, dans le même temps, à demander son aide, la conjoncture internationale défavorable à l'économie et à la France en particulier, l'effort de guerre imprévu et nécessaire, la puissance de « l'adversaire non élu », la finance, qu'on ne peut abattre simplement en « cassant la vaisselle », tout cela explique les échecs relatifs, les demi-mesures dont on accuse le président actuel. Les principales critiques sont venues de son propre camp politique ! La question n'est plus maintenant de savoir s'il aurait pu faire plus et mieux, mais de savoir comment, dans les cinq ans qui viennent, faire encore progresser les choses, pour le pays dans son ensemble et surtout pour les plus pauvres, dans la précarité du logement, du travail, de la santé, de l'éducation.



06/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres