jeanparapluie

jeanparapluie

Hollande et le chômage

chomeurspoleemploi.jpg

A partir des chiffres de l'INSEE et de la DARES, publiés dans Le Monde du 3 juin 2015, j'ai calculé le nombre moyen de chômeurs supplémentaires sur les trois premières années du quinquennat de Hollande : de mai 2012 à avril 2013, le nombre moyen mensuel de chômeurs supplémentaires est de 30 000, de mai 2013 à avril 2014, il est de 9 260, et de mai 2014à avril 2015, de 14 260. L'inversion de la courbe, qui supposerait un chiffre négatif, ne s'est donc pas produite et l'année 2014-2015 est moins bonne que la précédente. Celle-ci marquait pourtant un net ralentissement par rapport à la première année. C'est donc moins mal que si c'était pire, mais pas très brillant quand même !

On peut faire un autre calcul : de mai 2012 à janvier 2013, le nombre moyen est de 31 810, et de février 2013 à avril 2015, de 18 700. Que s'est-il passé en février 2013 ? La mise en place du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, mesure phare de la politique de Hollande, décriée par la gauche de la gauche comme « cadeau aux entreprises ». Il n'empêche qu'à partir de cette mesure, le nombre moyen de chômeurs supplémentaires en France a nettement baissé. On a attribué à la conjoncture internationale l'accalmie relative des deuxième et troisième années du quinquennat, mais cette analyse est contredite par les économistes eux-mêmes qui soulignent que la reprise est encore insuffisante pour créer de l'emploi. Il faut donc attribuer la relative amélioration (ou plutôt le ralentissement de l'aggravation) à la politique du gouvernement, n'en déplaise aux esprits chagrins.

 

courbechomagehollande001.jpg



22/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres